Le journal de Lou

Douces persécutions

Ce matin, pendant un exercice, la monitrice est venue me saluer et m'a demandé : "comment ça va ?" Je lui ai répondu que tout allait bien avec un grand sourire. Mais je n'ai pas dû être assez convaincante ou ma réponse ne lui convenait pas car elle m'a dit "oh on va dire que c'est dimanche hein...". Heu...? Je viens de te dire que tout va bien. Qu'est-ce que tu n'as pas compris ? Un peu plus tard, elle m'a interpellé en me demandant pourquoi je ne la sollicitais pas davantage pour lui parler de mes objectifs sportifs car elle avait suivi une fille "comme moi" pendant 8 mois et qu'au (...)

Des idées bien intégrées

Je ne me sens pas très bien. Pas de vague à l'âme mais une drôle de fatigue intérieure. J'ai passé la journée en compagnie d'une collègue avec qui la communication passe par taquineries et moqueries en tout genre. Je n'ai pas l'habitude et j'ai l'impression d'avoir joué un rôle pour suivre le rythme. Rire quand il fallait rire, parler quand il fallait parler. C'est ça, être "bien intégrée". Je vais essayer de me retrouver ce soir et ce week-end. Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu envie de solitude. La semaine a commencé difficilement avec de gros problèmes de (...)

Relationnel en carton

Je crois que pour m'aider à tenir le coup et à garder le moral il faut aussi que je continue à écrire ce qui ne va pas. Je vais mieux, c'est vrai. Je suis fière d'arriver à garder la tête hors de l'eau pendant plusieurs semaines. J'apprends à relativiser mais j'aurais du mal à tenir ce cap si je ne m'avoue pas qu'il subsiste encore des contrariétés. Il y a des moments où j'aimerais avoir un numéro de téléphone spécial qui ferait office de soutien psychologique et qui m'aiderait à passer à autre chose plus rapidement. Est-ce bien utile de parler de Fr&d ? Cela fait plus (...)

Back on business

Semaine de reprise. J'essaie de garder ma positivité et de la renouveler chaque matin. Hier est passé, aujourd'hui est un nouveau jour. Qui sait ce qu'il peut se passer ? ce qui peut arriver ? Ca ne m'empêche pas d'attendre et d'apprécier l'heure de partir et de rentrer à la maison... et de penser aux prochains congés déjà ! Pendant mes derniers jours de vacances, j'ai manqué de faire une folie de taille. J'essaie de m'inspirer de noms de destinations et d'activités sur des sites spécialisés dans les voyages sur-mesure. J'ai eu un vrai coup de coeur pour l'une d'entre elles. (...)

Appartanniversaire

Il y a 3 ans jour pour jour je visitais cet appartement. Cette date restera gravée dans ma mémoire car elle a été le début de l'indépendance et la préparation à la liberté. C'était une journée bien remplie. J'avais pris mon après-midi pour deux rendez-vous importants. J'ai sauté dans la voiture de mes grands-parents qui m'attendaient à la gare. Des retrouvailles express. Ils avaient fait exceptionnellement le déplacement pour m'accompagner dans cette grande inconnue qu'était la visite de mon premier appartement. Ils étaient les seuls au courant et j'avais besoin d'eux tant (...)

De retour à la maison

Je suis rentrée à la maison. Mes grands-parents ont eu la gentillesse de me reconduire en faisant l'aller-retour dans la journée. Nous avons déjeuné ensemble et ils ont repris la route... Je ne sais pas si ils ont vraiment apprécié ma présence auprès d'eux. Il faut dire que le relais est plutôt bien suivi depuis le mois d'août : mon oncle, mon père et maintenant moi... Ils ont peut-être aussi envie d'être un peu tranquilles. Mais nous nous reverrons bientôt pour les fêtes de fin d'année. Période que je redoute grandement. Je n'ai pas été très bavarde pendant mon séjour. (...)

Arrivée à bon port

J'ai enfin revu la mer. Je l'ai même revu deux fois depuis hier. Hier. On en parle ? Comme promis, ma journée a commencé par une heure de conduite. Si je remonte mes écrits, je pourrais retrouver la date à laquelle j'ai décidé d'agir et de provoquer le destin. Donc rendez-vous à l'aube pour une petite balade en quatre roues et un double défi. D'une part, je n'ai pas eu l'occasion de conduire depuis des mois et j'avais besoin de me remettre à niveau avant de tout oublier. Je pense que je n'ai pas trop perdu de mes réflexes sécurité de jeune conductrice mais il faudrait que je (...)

Je suis en vacances

Il fallait l'écrire ! La valise est encore ouverte et elle le restera probablement jusqu'à la dernière minute mais je.suis.en.vacances ! J'ai une semaine devant moi pour me reposer et récupérer de toute la fatigue et le stress des derniers mois. Ma cure de vitamines me fait déjà énormément de bien. Cette semaine de travail aura été marquée par mon évaluation de milieu d'année. C'est probablement la première fois depuis que je suis dans la vie active que j'arrive à rester 100% naturelle face à ma supérieure hiérarchique. Je me suis exprimée sans angoisse et sans avoir à (...)

Je vais bientôt revoir la mer

A une semaine d'ici, je serai en vacances chez mes grands-parents. J'ai profité du pont du 1er novembre pour poser quelques jours. Je les ai eus au téléphone dans la semaine pour leur annoncer ma venue. Je ne sais pas pourquoi je m'entête à continuer de penser à eux alors qu'ils ne font rien pour me sentir accueillie et bienvenue. C'est peut-être moi qui ait un problème. Un problème quand on me traite comme une enfant parce que j'ai choisi de changer d'itinéraire et de prendre le bus au lieu du traditionnel train. Le bus est moitié moins cher en cette période de vacances (...)

L'amie effilochée

De retour de ma séance de sport ce matin, je me suis rappelée un peu tardivement qu'aujourd'hui est l'anniversaire d'une des rares amies que j'ai eue. On s'est rencontrées via Skyblog il y a vingt mille ans de ça grâce à une passion commune ("Harry Potter", anyone?). Au fil des années, je suis la première à m'être essoufflée en me rendant compte que sa vie se calquait entièrement sur la mienne. Nous partagions tout et je ne saurais dire à quel moment ça m'a exaspéré, où j'ai estimé que c'en était trop, qu'elle était en trop. Je voulais faire mes choix pour moi sans être (...)

Quand la victime devient bourreau

Je ne me trompais pas. Derrière toute sa fragilité et la crise de larmes se cachaient un petit démon. Avec les cornes et la fourche. Le retour du couperet a été violent. Une belle surprise m'attendait en ouvrant ma boite mail : la jeune de mon dernier écrit a pris le temps de répondre. Elle refuse la rupture - ce qui est totalement dans son droit et je ne le discuterai pas. La connaissant, je doute fortement que ça soit de sa prose : les mots sont soigneusement choisis et particulièrement accusateurs. Il y avait de la haine dans ses propos. J'en ai reçu un deuxième dans la (...)

Qu'on lui tranche la tête

Pour la première fois depuis que je suis dans cette entreprise, j'ai participé à un entretien pour rompre le contrat d'une alternante que j'ai recrutée l'année dernière. J'ai déjà eu l'occasion de préparer des documents de rupture de contrat mais toujours à l'initiative de l'étudiant ou du salarié. Cette fois-ci, c'est le manager qui a souhaité mettre fin à cette collaboration et il m'a demandé de l'assister dans sa démarche. Je suis novice en la matière et cette nouveauté n'a vraiment rien de plaisant. Jusqu'à ce jour, je me suis toujours enthousiasmée à l'idée de (...)

Permis d'aimer

Je suis retournée à l'auto-école lundi dernier. J'avais cette idée en tête de faire d'une pierre deux coups. C'est-à-dire reprendre un cours de conduite avant de rendre visite à mes grands-parents et avoir une conversation avec Fr&d. J'avais le coeur qui battait à la chamade mais j'étais déterminée. Papi s'est fait une entorse aggravée et mamie a une "épine" dans le pied. Ils ne sont pas très en forme et je pensais prendre le volant pour les aider au maximum pendant mon séjour. Je n'ai pas conduit depuis des mois. Depuis que j'ai dû rendre ma voiture à cause du prix (...)

Deux fois de trop

Depuis que ce nouveau collègue est arrivé, je me suis retrouvée deux fois totalement seule avec lui dans le bureau. Ce sont deux moments qui ont été vraiment très pénibles à supporter. La première fois, il s'est levé sans un mot, s'est faufilé derrière moi pendant que je travaillais. J'étais très concentrée et je ne lui ai vraiment pas prêté attention. Pourquoi le ferais-je ? Chacun fait ce qu'il veut et est libre de ses mouvements dans ce service. Je pensais qu'il allait simplement récupérer quelque chose dans une des armoires et, tout d'un coup, je me suis sentie sale. (...)

11 livres

J'ai jeté on dévolu sur 11 livres. J'aurais dû y penser l'autre jour en rencontrant la thérapeute. Dans la colonne "joie", je peux inscrire en gros : acheter des livres. Broché ou pocket, pavé ou livret, je les aime tous ! Et quand ils sont très bons, j'aime quand ils sont écrits en tout petit. Je suis sensible aux titres et aux couleurs de la première de couverture, à la drague de la quatrième. J'aime quand leurs reliures craquent, l'odeur des pages... J'aime les avoir près de moi. Je fais attention à mes dépenses mais dès que j'en viens à passer du temps à la Fnac, (...)

Nouvelle psychologue

Je ne crois pas l'avoir écrit quelque part mais j'ai finalement eu mon premier rendez-vous avec la personne qui remplace mon ancien psychologue du CMP. C'est une femme qui sonne un peu froide au téléphone et que j'ai rencontré hier matin. Difficile de céder la confiance que j'ai mise en une personne qui a suivie ma vie depuis deux ans à une parfaite inconnue. C'était surtout une prise de contact pour essayer de lever un peu ma méfiance naturelle et éventuellement envisager une suite dans le travail parcouru à ce jour. Je n'ai pas les idées très claires pour le moment. Elle m'a (...)

Penser passé et futur

Mon arrêt de travail m'isole dans la solitude à laquelle je tente d'échapper en allant au boulot. Je me retrouve face à moi-même. Je vais un peu mieux. Les médicaments sont vraiment efficaces. Je viens de passer la barre des 24 heures sans poussée de fièvre. Je sens l'air passé à nouveau dans mes poumons. Respirer redevient peu à peu normal et sans douleur. Et il fait beau. Le soleil est si doux. Je le laisse rentrer dans la maison et me rendre un peu de (bonne) chaleur. Toutes les conditions sont réunies pour que je puisse me reposer mais je n'ai réussi à dormir que quelques (...)

Sinusite aiguë

Je suis officiellement malade. Je profite d'un moment de mieux pour me faire un thé (ou plutôt du miel au thé) et écrire un peu. J'ai beaucoup lutté ses derniers jours pour ne pas m'écouter mais je suis vaincue. Je crois qu'inconsciemment je m'oblige à mettre un rendez-vous ou un dossier important par jour dans mon planning de travail pour m'obliger à y aller au moins pour ça même si je ne passe pas de meilleure journée pour autant. Mes missions se résument aux tâches que les autres n'ont pas ou plus envie de faire. A croire que mon poste a été créé rien que pour ça. Et on (...)

Les brouillons ne sont pas visibles aux lecteurs

A l'heure où je relisais mon premier écrit de vendredi, mon frère m'appelait. Dans la journée, il m'avait envoyé un SMS pour me dire que notre mère lui avait trouvé un appartement. Je suis littéralement tombée des nues. Je comprends que son temps de trajet joue un rôle très important dans son organisation d'étudiant. Science de l'ingénieur. Rien que ce titre en jette. Quand mon frère nous avait dit qu'il se lançait dans cette branche, on était tous impressionnés par son ambition. En SI, la charge de travail est juste énorme. Il est bon scientifique mais il ne sait pas du (...)

Le baisemain

Suite à cette journée la soirée était plutôt morose même si c'est toujours un soulagement de passer le seuil de l'appartement et de pouvoir changer de peau. Être soi-même sans avoir à rendre de compte ou maquiller ces sentiments. Je n'ai rien fait de spécial avant d'aller me coucher. Je me suis plongée dans mon livre pour oublier cette journée. Je suis assez déçue des livres dans lesquels j'ai investis depuis quelques mois. Je les trouve insipides, monocordes, plein d'illusions et de moralités. Plein de choses qui n'arrivent jamais ou bien qu'aux autres ou juste dans les (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : août 2017, septembre 2017, octobre 2017, novembre 2017.