Le journal de Lou

← Retour au journal

octobre 2017

11 livres

J'ai jeté on dévolu sur 11 livres. J'aurais dû y penser l'autre jour en rencontrant la thérapeute. Dans la colonne "joie", je peux inscrire en gros : acheter des livres. Broché ou pocket, pavé ou livret, je les aime tous ! Et quand ils sont très bons, j'aime quand ils sont écrits en tout petit. Je suis sensible aux titres et aux couleurs de la première de couverture, à la drague de la quatrième. J'aime quand leurs reliures craquent, l'odeur des pages... J'aime les avoir près de moi. Je fais attention à mes dépenses mais dès que j'en viens à passer du temps à la Fnac, (...)

Deux fois de trop

Depuis que ce nouveau collègue est arrivé, je me suis retrouvée deux fois totalement seule avec lui dans le bureau. Ce sont deux moments qui ont été vraiment très pénibles à supporter. La première fois, il s'est levé sans un mot, s'est faufilé derrière moi pendant que je travaillais. J'étais très concentrée et je ne lui ai vraiment pas prêté attention. Pourquoi le ferais-je ? Chacun fait ce qu'il veut et est libre de ses mouvements dans ce service. Je pensais qu'il allait simplement récupérer quelque chose dans une des armoires et, tout d'un coup, je me suis sentie sale. (...)

Permis d'aimer

Je suis retournée à l'auto-école lundi dernier. J'avais cette idée en tête de faire d'une pierre deux coups. C'est-à-dire reprendre un cours de conduite avant de rendre visite à mes grands-parents et avoir une conversation avec Fr€d. J'avais le coeur qui battait à la chamade mais j'étais déterminée. Papi s'est fait une entorse aggravée et mamie a une "épine" dans le pied. Ils ne sont pas très en forme et je pensais prendre le volant pour les aider au maximum pendant mon séjour. Je n'ai pas conduit depuis des mois. Depuis que j'ai dû rendre ma voiture à cause du prix (...)

Qu'on lui tranche la tête

Pour la première fois depuis que je suis dans cette entreprise, j'ai participé à un entretien pour rompre le contrat d'une alternante que j'ai recrutée l'année dernière. J'ai déjà eu l'occasion de préparer des documents de rupture de contrat mais toujours à l'initiative de l'étudiant ou du salarié. Cette fois-ci, c'est le manager qui a souhaité mettre fin à cette collaboration et il m'a demandé de l'assister dans sa démarche. Je suis novice en la matière et cette nouveauté n'a vraiment rien de plaisant. Jusqu'à ce jour, je me suis toujours enthousiasmée à l'idée de (...)

Quand la victime devient bourreau

Je ne me trompais pas. Derrière toute sa fragilité et la crise de larmes se cachaient un petit démon. Avec les cornes et la fourche. Le retour du couperet a été violent. Une belle surprise m'attendait en ouvrant ma boite mail : la jeune de mon dernier écrit a pris le temps de répondre. Elle refuse la rupture - ce qui est totalement dans son droit et je ne le discuterai pas. La connaissant, je doute fortement que ça soit de sa prose : les mots sont soigneusement choisis et particulièrement accusateurs. Il y avait de la haine dans ses propos. J'en ai reçu un deuxième dans la (...)

L'amie effilochée

De retour de ma séance de sport ce matin, je me suis rappelée un peu tardivement qu'aujourd'hui est l'anniversaire d'une des rares amies que j'ai eue. On s'est rencontrées via Skyblog il y a vingt mille ans de ça grâce à une passion commune ("Harry Potter", anyone?). Au fil des années, je suis la première à m'être essoufflée en me rendant compte que sa vie se calquait entièrement sur la mienne. Nous partagions tout et je ne saurais dire à quel moment ça m'a exaspéré, où j'ai estimé que c'en était trop, qu'elle était en trop. Je voulais faire mes choix pour moi sans être (...)

Je vais bientôt revoir la mer

A une semaine d'ici, je serai en vacances chez mes grands-parents. J'ai profité du pont du 1er novembre pour poser quelques jours. Je les ai eus au téléphone dans la semaine pour leur annoncer ma venue. Je ne sais pas pourquoi je m'entête à continuer de penser à eux alors qu'ils ne font rien pour me sentir accueillie et bienvenue. C'est peut-être moi qui ait un problème. Un problème quand on me traite comme une enfant parce que j'ai choisi de changer d'itinéraire et de prendre le bus au lieu du traditionnel train. Le bus est moitié moins cher en cette période de vacances (...)