Le journal de Lou

Back on business

Semaine de reprise. J’essaie de garder ma positivité et de la renouveler chaque matin. Hier est passé, aujourd’hui est un nouveau jour. Qui sait ce qu’il peut se passer ? ce qui peut arriver ? Ca ne m’empêche pas d’attendre et d’apprécier l’heure de partir et de rentrer à la maison… et de penser aux prochains congés déjà !

Pendant mes derniers jours de vacances, j’ai manqué de faire une folie de taille. J’essaie de m’inspirer de noms de destinations et d’activités sur des sites spécialisés dans les voyages sur-mesure. J’ai eu un vrai coup de coeur pour l’une d’entre elles. C’était un mélange aventure et sport au Canada, un rêve d’une semaine. Je me suis rapprochée de l’agence qui l’organisait et j’aurais signé si il restait une petite place pour les dates qui m’auraient intéressées. Mais c’est une super idée pour plus tard donc je la garde bien au chaud.

Je dois être une des créatures les plus faibles sur Terre. Je n’ai pas réussi à tenir le délai d’une semaine que je m’étais fixée pour répondre au dernier message de Fr&d. Je lui ai répondu dès le lendemain. Quelle conne ! Je ne sais pas pour qui il me prend ni pour qui il se prend mais son délai de réponse, même en finissant avec une invitation à poursuivre la conversation, a quelque chose d’irrespectueux. Il doit être flatté de ma démarche et doit penser que je suis une sorte de groupie à laquelle il n’est plus lucratif de parler. Loin, très loin, à des années lumières de la complicité de l’homme qui loge dans mes souvenirs…